Ugo ZANETTI, Un cryptogramme copte de Pierre V, 83e Patriarche d'Alexandrie, dans Analecta Bollandiana, 100 (1982), p. 691-700.

of 11
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information Report
Category:

Concepts & Trends

Published:

Views: 29 | Pages: 11

Extension: PDF | Download: 0

Share
Description
Ugo ZANETTI, Un cryptogramme copte de Pierre V, 83e Patriarche d'Alexandrie, dans Analecta Bollandiana, 100 (1982), p. 691-700.
Tags
Transcript
  AI\ALECTAB OLLAI\D IAI\A REVUE CRITTQUE 'HAGIOGRAPHIE TOME 100-1982 MELANGES offerts àBaudouin e GAIFFIER et François HALKIN UCO ZANETTTUn cr5rytogramme coptede Pierre V d'Alexandrie . B 1O4O RUXELLES SocIÉrÉ pBs Borr,lNDIsrEs24, soulnv.{no S.rr t-Mr cnar, 1982 Rævun rntupsrRIELLE suBvENTIoNNÉt pÀR LÀ FoNDATToN UNIVERSITAIRE  UN CRYPTOGRAMME OPTE E PIERBE Y, 83" PATRIARCHB D'ALEXANDRIE A I'occasion u tome 100 des Analecta Bo\Ianiliana, ous sommesheureux de pouvoir rendre hommage aux PP. B. de Gaiffier et F.Halkin, qui ont contribué à tant de numéros de cette evue, en pu-bliant ici un modeste colophon cryptographique glané dans lesmanuscrits de Saint-Macaire .Ce colophon, omme e reste du manuscrit, est dt au futur pa-triarche Pierre V, alors qu'il était encore eune moine, et il va nouspermettre d'apprendre quelques ouveaux détails sur ce personnage,qui fut à la tête de 'Église Copte de 1340 à 1348 de notre ère. Maisvoyons en tout premier ieu ce que nous disent à son sujet la conti-nuation del'Ilistoire dæ Patriarcftes et le Liure du Chrême,< This virtuous father Peter was a chief at the Monastery ofSahrân, and) he was chosen o sit on the throne of Mark the Evan-gelist. And he was consecrated n the sixth day of the month off,tbah (in the) year one thousand and fifty-six of the Martyrs.And he remained patriarch for eight years and a half, and his dayswere peaceful. And he went to his rest on the fourteenth day (of themonth) of Abîb, in the year one thousand and sixty-four of theMartyrs 2 r.< Pierre, le 83e patriarche, s'appelait David et fut moine au mo-nastère de Saint-Macaire. Il fut sacré e dimanche 6 Tûbah A.M. 1 Nous avons eu la chance, grâce à l'amabilité du P. Mattâl-Maskln et desmoines de Saint-Macaire, de pouvoir séjourner dans ce célèbre monastère d'É-gypte et de dresser e catalogue de ses manuscrits, dont un premier aperçuparalt dans Le Muséon sous e titre : Les manusuits de Dair Abû. Maqâr' -LeP. Samir Khalil, Professeur à I'Institut Oriental de Rome' a bien voulu revoirnos-'transcriptions es extes arabes cités ci, ce dont nous e remercions vivement.2 Hîstorg of the Patriarchs of the Eggptian Church.,., III' 3' éd. Knetrn &Bunùrpsrsn (: Publicatiotts de Ia Société d'Archéologie Copteç Textes et Docu-ments, XIII, Le Caire, 1970), p. 233.ANer,. Bor,r:. 100. 46.  692 UN CRYPTOGRAMME COPTE 1056 1 janvier 1340). Son emps ut plein de sécurité et de paix.La durée de son patriarcat fut de 8 ans et 7 mois. Il mourut le sa-medi 4 Abîb A.M. 1064 28 uin 1348) et fut enseveli al-Habashà Misr I'ancienne. Le siège ut vacant 2 mois et 4 jours 3 .En outre, la liste chronologique des patriarches d'Alexandrie con-tenue dans e manuscrit Paris Arabe 203, ff. 282-285" xrve siècle),nous signale que Amba Pierre, e 83e patriarche, a régné 8 ans, 6 moiset 8 jours, du 6 Toubah 1056 au 14 Abîb 1064 des martyrs a.Voilà tout ce qu'on pouvait savoir sur Amba Pierreaa. Venons-enà présent au manuscrit qu'il a copié de sa main.l. Le manusuit. - Le manuscril Liturgie 34 (catal. 78) de Saint-Macaire est un katameros lectionnaire) copte de 181 f., contenantles lectures (psaumes, pîtres et évangiles) prévues pour les quatrejours de Jonas les rois jours de jeirne et le jeudi de a < Pâque deJonas ), ainsi que es <r rophéties (extraits de 'Ancien Testament)qui sont ues à l'office de I'offrande de 'encens du matin, pendant eCarême. Il est entièrement écrit en copte bohaTrique, 'une maintrès élégante; dans Ia marge, e scribe a chaque ois noté en arabela traduction du début et de la fin des ectures coptes 6 ; on y trouve 8 L. Vrr-r,pcourrr, Le Saint Clvême ilarc I'Église Copte, dans Reuue d'HistoireEcclésiastique, 7 (1921), p. 501-514 et L8 (1922), p. 5-19 (cité ici à Ia p. 505du tome 17), Pour les consécrations du < Myron,r par ce patriarche en 1340et en 1346, voir, en outre, H. Evsr,vN Wurtr, The Mona.steries f the Waili'nNatrûn, II (New York, 1932), p. 397.4 Au f. 285v (: 292v de la foliotation copte srcinale ; cfr G. Tnoupnt v, Cata-Iogue iles manustits arabes... chrétiens [de la Bibl. Nat, de Paris], I, Paris,1972), p, 171 s. - Ce manuscrit, qui contient la t Lampe des Ténèbres d'Abù-l-Barakât, a été longuement décrit par Dom Vrr,r,pcounr dans la préface à sonédition inachevéez Liure de Ia Lampe dæ Ténèfues,., etc.), P.O'' XX,4 (voirp. 581 ss : p. 7 ss du tiré à part); on y verra que le manuscrit a dt être écritentre 1363 et 1369 1.o., du fait que la liste des patriarches s'arrête à AmbaYu'annis, le 85e patriarche (1363-1369 ,o.), - ra Voir ci-dessous, . 700.6 Afin de faciliter le repérage du texte par les diacres qui ne comprenaientplus assez e copte. Ceci est un indice supplémentaire, à côté des t index delectures r, de ce qu'on répétait déjà à cette époque en langue arabe les lecturesqui venaient d'être faites en copte - et que cela se faisait à pirtir d'une Bibleanbe (les lectionnaires en arabe n'existant pas encore), d'oti la nécessité d'in-diquer dans e lectionnaire copte, en plus des références de la péricope, I'incipitetle ilesinit de celle-ci (les références n'étant pas toujours assez précises). Voirnotre article Premières echerches ur Iæ lectionnaires coptes, à paraitre dans lesE phemeridæ Liturgicae.  DE PIERRE V 693une croix en pleine page au f. 3v' un grand frontispice au f' 4 (pre-mière page de texte), ainsi qu'un petit frontispice au début de cha-que semaine e Carême le manuscrit mesure.385 280 mm'Au verso du f. 183 on trouve, séparé de la dernière igne de textepar un entrelacs, un colophon cryptographique en copte; ensuite,il y a divers essais de plume, une phrase arabe écrite en lettresliées I'une à I'autre, et qui, de ce fait, a l'air d'être une devise(1".\l fulr dll Ja.Jl : <rgloire Dieu toujours, éternellementr)'une < waqfiya (marque de propriété) de Saint-Macaire t, enfin, unenote indiquant que a note précédente st de a main dâmba Pierre,le 83e patriarche d'Àlexandrie 6. Voyons donc ces éléments n par un'2, Le colophon rgptographié, Ce colophon est indubitablementde la main du scribe auquel est dû I'ensemble du manuscrit. Nousdonnons ci-dessous e cryptogramme, sa transcription copte et latraduction ; le principe de transcription sera étudié plus loin. Nousavons mis un point sous es ettres dont la lecture est difficile' sil \n5qôbrB=voulrbsq esHptlBoKclSÎ\xlll rLu,KpBprtil pqil f =nnoswqe Kclil qpf =ù.1\voHsHHsSonsPq qvcLFl[ 9q6of Transcription :â,NOK nlôHKH eT&qcb&l r&bplHÎ\ ItlnoTNtxoc npHpt rifpr fiferKLHclù. <ù>ntntgf eeora.rù,BBr. &K&Pl <beN> nlr(l,or figt6nr Traduction:C'est Rroi le misérable qui a écrit, le moine Gabriel,le fils de' a cellule de l'église du> grand saintAbba Macaire, <dans> la montagne : le désert) de Scété'3, La marque te propriété. - Négligeant les essais de plume,qui n'ont guère d'importance, t la phrase, ui est de a même mainque la a waqfiya D, voyons à présent celle-ci et la date qu'elle con-tient. 0 Nous possédons, utre les notes prises assez apidement sur place, une photo-graphie polaroTd (en couleurs) de la majeure partie de ce f. 183"; c'est d'elleque nous tirons tous les textes édités ici.  694 UN CRYPTOGRAMME COPTE Cette marque de propriété est écrite de la même encre et, à notreavis, ndubitablement de la même main que le colophon et que toutle reste du manuscrit. Il n'est évidemment pas facile de comparerune écriture arabe à un texte copte, et il faut bien dire que es ncipitet les desinil des péricopes u lectionnaire qui sont ajoutés en arabedans la marge - comme nous I'avons signalé ci-dessus peuventdifficilement suffire à fonder une certitude ? ; dans ces imites, toute-fois, nous croyons pouvoir être affirmatif, l'identité de 'encre aidant,et attribuer cette < waqfiya I au scribe de notre manuscrit'cette marque de propriété est écrite en un caractère a nasli I élé-gant, mais assez cursif ; les points diacritiques ne sont guère omisque sur e <r â' marbùla ; plusieurs mots portent des accents-voyelles,on rencontre des < shedda , et le r tanwin an I est régulièrementécrit, ainsi d'ailleurs qu'un {r anwin in rr, placé là pour éviter unemauvaise lecture possible.Transcription diplomatique (entre parenthèses e no des lignes) .ë tt ,â,.. L*:--l I r;.jr r-cgl "$tt (srQ o[Jl J.rFl ./tÉl Ïi^- (1)ût€"., *it tâ)W rhJl ,r.isl i*5 (2) Uç' lor'r-^;-Jl -ii;s ,f e*.\t ahy (3) ÛrrtJl "$ ..,-ao ç)btor.il 3l -4â L'râ-31 141 ;l ;" .Jlrl U ,+t'.pf.r-Jl6, ,-[-Jl ù, GtO al1j4 alr I el orti-l 3l +f' -6"] .9t,*lj' l aJtiJl t'rrt alfr Éo3;, ùÉ Gic)ri *Éï (5)a.à.-e c*t+ )l-r e-,JJtt &:"jJl rp (6) C a:r.a; Ctc) ùJç Jél- k.ô -çrh (7) T.9 tilrr ollr ù:Ér (sic)'aJ' l '-'-rl6*"1 ,"st iJ ec5tt &+tUl -Q l JÊ *J* "-'-rl lX-rûu {,u rt-t :&â rr, ucrâJl<J> Cl.Jt (sic) y (8).1"41 tl.jtr t'u ræJb (9) .Jt€'t l l'l.ie;:"lt Jtr Traduction zCe livre copte béni (des) prophéties (est donné en) legs perpétuelet en propriéié éternelle à l'église du grand saint Macaire, au désert7 Ce sont de courtes phrases, écrites en diagonale dans a marge, dont le voca-bulaire est somme toute assez imité ; or, du fait que la forme des etties varie,dans l,écriture arabe, d,après eur entourage, l faut comparer des mots entierspour découvrir les habitudes paléographiques du scribe, ce gui est assez difficileà réaliser ici,
Recommended
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks