VALENTI G., CASALET M. et AVARO D.(éds.)(2008), Instituciones, sociedad del conocimiento y mundo del trabajo. Mexico, FLACSO Mexico, Plaza y Valdés Editores. 473 p. ISBN 978-970-996-710-4

Please download to get full document.

View again

of 3
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Similar Documents
Information Report
Category:

Medicine, Science & Technology

Published:

Views: 11 | Pages: 3

Extension: PDF | Download: 0

Share
Description
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre
Tags
Transcript
  Cet article est disponible en ligne à l’adresse :http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=RAC&ID_NUMPUBLIE=RAC_004&ID_ARTICLE=RAC_004_0345 VALENTI G., CASALET M. et AVARO D. (éds.) (2008), Instituciones, sociedaddel conocimiento y mundo del trabajo. Mexico, FLACSO Mexico, Plaza y par Rigas ARVANITIS | Société d'anthropologie des connaissances | Revue d'anthropologie des connaissances 2008/2 - n° 4 ISSN en cours | pages 345 à 346 Pour citer cet article :— Arvanitis R., VALENTI G., CASALET M. et AVARO D. (éds.) (2008), Instituciones, sociedad del conocimiento y mundodel trabajo. Mexico, FLACSO Mexico, Plaza y Valdés Editores. 473 p. ISBN 978-970-996-710-4, Revue d'anthropologiedes connaissances 2008/2, n° 4, p. 345-346. Distribution électronique Cairn pour Société d'anthropologie des connaissances .© Société d'anthropologie des connaissances . Tous droits réservés pour tous pays.La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites desconditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votreétablissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manièreque ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueuren France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.  Revue d’anthropologie des connaissances – 2008/2 C OMPTE   RENDU   DE   LECTURE V ALENTI G., C ASALET M. et A VARO D. (éds.) (2008), Instituciones, sociedad del conocimiento y mundo del trabajo . Mexico, FLACSO Mexico, Plaza y ValdésEditores. 473 p. ISBN 978-970-996-710-4FLACSO Mexico, une institution latino-américaine de formation et derecherche en sciences sociales, a lancé une initiative autour de la société dela connaissance sous la direction de Mónica Casalet, et de la directrice deFLACSO, Giovanna Valenti. Les premiers cours et formations ont donnélieu à la publication de cet ouvrage, qui se présente comme une suite deprésentations sur des thèmes comme : z les institutions de la société de la connaissance; z les politiques technologiques, notamment en matière de TIC, enAmérique latine; z les changements induits dans le monde du travail et l’organisationpar les technologies de la connaissance; z la gouvernance des centres de recherche et le monde du travail,avec des exemples du Mexique, de l’Argentine, du Brésil. L’ouvrage n’est pas porteur de résultats innovants issus de projets derecherche mais il forme une excellente introduction en espagnol sur cesthèmes, avec une bibliographie à jour. Il permet ainsi de se rendre comptede l’intérêt que portent les enseignants et étudiants d’Amérique latine ensciences sociales sur ces questions. Le livre permet de relier les fils de plu-sieurs réflexions différentes et c’est certainement là que réside son principalavantage. Ainsi lira-t-on les réflexions sur les changements structurels dessociétés de connaissance et les modifications dans le mode de fonctionne-ment de l’État. De même, examinera-t-on les processus d’apprentissagetechnologique et d’innovation des entreprises pour comprendre les modesd’appropriation et d’utilisation des savoirs productifs. Enfin, remarquera-t-on les changements sur le marché du travail car les compétences requisessont neuves tout en s’appuyant sur un large volet de travaux effectués surles marchés du travail. Parmi les articles les plus informatifs mentionnons lestrois chapitres qui portent sur les politiques de promotion des technologiesde l’information et des télécommunications dans trois grands pays: le Mexi-que, le Brésil et l’Argentine.Mais le livre ne se borne pas à faire le point sur quelques règles nouvel-les concernant la propriété internationale ou la promotion des technolo-gies. Il expose un désarroi partagé par des chercheurs nord-américains 1 :quelles institutions seront nécessaires dans cette nouvelle économie de la  346 Revue d’anthropologie des connaissances connaissance? Question que nous avions aussi abordée dans le premiernuméro de la Revue d’Anthropologie des Connaissances 2 . Le livre rend unhommage appuyé aux travaux de Nico Stehr 3 (en particulier sous la plumede Frédéric Lesermann et de Mónica Casalet) dont certains travaux ont étérédigés au Mexique (notamment en 1996). Ce hasard coïncide avec unautre fait marquant: peu après, les sociologues du travail mexicains ontlancé ce débat en Amérique latine (notamment Daniel Villavicencio 4 ) surl’économie de la connaissance, parce qu’ils étudiaient les secteurs les plusmodernes de l’économie mexicaine (l’électronique et l’automobile), un sys-tème économique qui subit la double pression de la modernisation de l’éco-nomie nord-américaine et de l’émergence des nouveaux pays industrielscomme la Chine. La question de fond est bien celle-ci : où se trouveral’industrie dans un univers qui ne valorise que la connaissance la plus imma-térielle ? Rigas A RVANITIS   Site de FLACSO Mexico : www.flacso.edu.mx/ 1.J’en veux pour preuve l’article de Richard NelsonNelson R.R. (2008). « What enablesrapid economic progress: What are the needed institutions? », Research Policy  , 37(1), p.1-11.2.Brassac C. (2007). «Une vision praxéologique des architectures de connaissances dans lesorganisations», Revue d'Anthropologie des Connaissances , 1(1), p.121-134. Et surtout l’articleessentiel de Jean-Pierre Poitou: Poitou J.-P. (2007) « Des techniques de gestion desconnaissances à l’anthropologie des connaissances », Revue d’Anthropologie des Connaissances ,1(1), p. 11-34.3.Stehr N. (2000). «Le savoir en tant que pouvoir d'action », Sociologie et Sociétés , 32(1), p.157-170, Stehr N. (2002). Knowledge and economic conduct. The social foundation of moderneconomy  , Toronto: The University of Toronto Press .4.Villavicencio D. et Salinas M. (2002). « La gestión del conocimiento productivo: las normasISO y los Sistemas de Aseguramiento de la Calidad », Comercio Exterior  , 52(6), p. 508-537. Ouencore le livre récent sur l’industrie de la frontière nord du Mexique qui fait le point sur lerapport d’évolution de l’industrie et des institutions dans une région particulière: VillavicencioD. (éd.) (2006) La emergencia de dinámicas institucionales de apoyo a la industria maquiladora de México . México: Porrúa. En français on lira: Villavicencio D. (2003). «Les “Maquiladoras” dela frontière nord du Mexique et la création de réseaux binationaux d’innovation», Innovations ,vol. 2004/1, nº19, p.143-161.
Recommended
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x